English
Graphic

Désinvestir à tout prix : alors que des milliards d'euros sont toujours engagés dans les énergies fossiles

Par David Donnerer, le 6 septembre 2016

En cette “année de délivrable” de l’Union de l’Énergie, L’Union européenne perd son rôle de leader international en matière de climat. L’UE est encore loin de ratifier l’Accord de Paris, se remettant difficilement de l’onde de choc causée par le Brexit. Les États Unis et la Chine ont tout récemment ratifié l’Accord de Paris, alors que l’UE est considérée comme "un potentiel obstacle” pour l’entrée en vigueur du traité climatique.

Dans le domaine du financement climatique, l’UE est également à la traîne. Les investissements dans les énergies renouvelables ont chuté à un rythme stupéfiant de 18% en 2015. Au même moment les pays émergents en Amérique Latine (Brésil, Chili, Mexique), Afrique (Maroc) et en Asie (Chine, Inde) ont vu des augmentations record dans le financement des énergies renouvelables.

Que fait l’UE pour inverser la tendance et retrouver son rôle de leader climatique ?
Pas assez, comme le montre une récente note de CAN Europe.
En contradiction avec les objectifs de l’Accord de Paris, l’UE continue de verser des milliards d’euros dans des projets d’énergies fossiles. La BEI et la BERD, les principales banques européennes d’investissement ont engagé plus de 12 milliards d’euros pour des projets de financement d’énergies fossiles.
Les Fonds structurels et le Fonds pour l’interconnexion en Europe canalisent à eux deux 1,6 milliards € Euro dans une nouvelle infrastructure de combustibles fossiles jusqu’en 2020, comme le souligne la note de CAN Europe. Supposé pilier de la politique climatique de l’UE, l’ETS, a mis un prix tellement bas sur le carbone, qu’il est maintenant plus cher de consommer un verre de bière belge que de payer une tonne de CO2 sur le marché européen du carbone.

L’UE a promis d’éliminer progressivement ses subventions aux énergies fossiles d’ici à 2020, mais elle est actuellement loin d’atteindre cet objectif. Afin d’être en conformité avec les promesses de l’Accord de Paris, l’UE doit suivre des politiques réussies de désinvestissement de villes dans le monde.
Des villes comme Lille, Berlin, Oslo ou Copenhague ont déjà décider de désinvestir les énergies fossiles, et beaucoup d’autres sont en passe de les imiter.

Si l’UE veut récupérer son rôle de leader climatique international, elle doit cesser l’infrastructure des financements vers les énergies fossiles, qui est destinée à devenir obsolète dans un monde post-carbone. En canalisant les fonds communautaires dans l’efficacité énergétique locale, les projets de production et de stockage d’énergie renouvelable, l’UE peut se mettre efficacement sur la trajectoire de l’Accord de Paris. Les discussions en cours sur son nouveau budget (Cadre Financier Pluriannuel) offrent à l’UE une occasion précieuse pour relancer le désinvestissement des énergies fossiles et reconstruire son économie de l’énergie sur les sources d’énergie durables.

©photo/logo : http://gofossilfree.org/

  RSS Fil RSS
Members
Carte des membres
BIENVENUE AUX NOUVEAUX MEMBRES :
Union of Communities of Armenia (AM) Armenia | Agencia de Energia & Ambiente da Arrabida - Energy agency Portugal | Mariupol Ukraine | Cities Northern Netherlands (NL) Belgium | Lisboa E-Nova - Lisbon Energy and Environment Agency Portugal
Opinions
Opinions
Evénements à venir
Covenant of Mayors webinar : Financing the energy renovation of housing - How to get banks on board ?
Lundi 19 février 11:00-12:30

Covenant of Mayors Investment Forum - Energy Efficiency Finance Market Place
Mercredi 21 février

EU Covenant of Mayors Ceremony
Jeudi 22 février

Webinar - Home renovation in Europe : The User Perspective
Mardi 27 février 11:00-12:30

Covenant of Mayors workshop at the Urban Future Global Conference - Unlocking the energy and climate transition in cities : What role for leadership ?
Mercredi 28 février 11:00-12:30

Tous les événements à venir >>
Line
Retrouvez Energy Cities sur
Line
separator
Vous êtes ici : Energy Cities, Local authorities in energy transition. > Newsletters > Newsletter - Energy Cities - fr > 243 - Septembre 2016

A propos
En bref
Gouvernance
Les membres
L'équipe
Offre d'emploi
Stages
Contact
Positions
Adherer
Comment adhérer ?
Nous avons adhéré
Actions
Initiatives & Campagnes
Projets
Ateliers
Webinaires
Conférence Annuelle
Voyages d'étude
Ressources
Transition énergétique
Actions des villes
Publications
EC INFO magazine
Newsletter Energy Cities
Actu "Territoires en Transition"
BLOG
Medias
Communiqués
Articles
Outils de communication

 
Adresses Energy Cities - Besançon Energy Cities - Bruxelles