English
Graphic

Comprendre les motivations des propriétaires pour soutenir la rénovation des copropriétés : ce que la recherche et l'expérimentation nous apprennent

Par Floriane Cappelletti, le 7 décembre 2017

Avec 12 000 foyers vivant en copropriété à Maastricht, dont 7 000 relèvent de la classe énergétique G, la rénovation énergétique de ces bâtiments est un défi majeur pour la municipalité. L’atelier et la visite de site organisés le 16 novembre dernier à Maastricht dans le cadre du projet Interreg Europe du Nord-Ouest
ACE-Retrofitting avaient pour but de mieux comprendre les obstacles à l’action des propriétaires grâce à la recherche scientifique et au retour d’expérience.

L’efficacité énergétique paie : un argument clé pour la rénovation énergétique des copropriétés

La recherche montre que l’efficacité énergétique se classe généralement en bas de la liste des priorités quand on parle logement avec les citoyens. C’est un des résultats du projet HEEC qui a été présenté par Véronique Vasseur de l’ICIS, l’Institut pour la Durabilité de l’Université de Maastricht : pour les foyers, les motivations principales en faveur des économies d’énergie sont les économies financières et l’influence sociale ("Quelqu’un m’a conseillé de le faire").

Puisque les économies financières sont des moteurs pour les propriétaires, Piet Eichholtz, professeur en Immobilier et Finances à l’Ecole de Commerce et d’Economie de l’Université de Maastricht, a présenté les résultats les plus parlants d’un grand nombre d’études : les logements avec une meilleure étiquette énergétique ont plus de valeur, se vendent plus vite et présentent des loyers plus élevés. Toutefois, cette corrélation entre efficacité énergétique et valeur immobilière est bien connue des foyers et le secteur immobilier semble même en faire abstraction.

D’autres études montrent que les prêts sur des logements efficaces en énergie ont une plus grande performance et sont considérés comme moins risqués par les banques qui créent des produits spécifiques. Par exemple, les banques néerlandaises prennent déjà en compte l’efficacité énergétique et proposent des taux d’intérêt plus bas lorsque les certificats de performance énergétiques sont bons.

Pourquoi il est nécessaire de comprendre les comportements pour les faire changer

Les programmes pour favoriser le changement des comportements doivent suivre une approche systématique, à la fois basée sur la théorie et sur les faits. Pour illustrer son propos, Rob Ruiter, professeur en Psychologie Sociale Appliquée à la Faculté de Psychologie et de Neurosciences de Maastricht, a expliqué la cartographie des interventions (intervention mapping). Si la première étape est d’identifier le modèle logique du problème (facteurs de comportements et facteurs externes responsables d’une forte emprunte carbone), la deuxième étape est alors de passer à un modèle logique du changement.

Ce modèle se construit en plusieurs étapes. La première est d’identifier les objectifs de performance : Que doivent faire les propriétaires pour changer ? Que faut-il modifier dans l’environnement des propriétaires pour que ce changement opère ? Il s’agit ensuite d’identifier les objectifs de changement : Qu’ont besoin d’apprendre les propriétaires pour atteindre les objectifs de performance ?

La connaissance de ce processus complexe derrière le changement de comportements peut aider les collectivités locales à développer un coaching pour les copropriétaires. Cette complexité a également été expliquée durant l’atelier par Hafid Bendaoud, gérant des associations de propriétaires Servatius à Maastricht. Il a notamment exprimé les difficultés dans la prise de décision rencontrées lors des assemblées de copropriétaires, où une grande diversité de propriétaires ont leur mot à dire : des investisseurs représentés par la corporation du logement, des citoyens âgés qui ne voient pas de bénéfices personnels à investir sur le long terme, des propriétaires qui ont déjà un prêt conséquent et ne peuvent pas investir plus...

City labs et profils consommateurs : une source d’inspiration pour palier la complexité des processus de décision dans les copropriétés

Les city labs sont des plateformes participatives d’innovation qui soutiennent l’expérimentation par des usagers en conditions réelles. Sven Cimmermans, partenaire du Maastricht Lab, a fait part de l’expérience du projet européen Urb@Exp qui a pour objectif de développer des orientations pour faciliter l’utilisation des city labs, une forme innovante de gouvernance. Dennis Fokkinga, fondateur et co-directeur de Driven By Values, a quant à lui expliqué son travail sur les profils consommateurs pour l’association des villes néerlandaises.

Un autre exemple dont on peut s’inspirer est Enexis huis, un nouveau centre d’éducation et d’information à Maastricht qui conduit les visiteurs à travers différentes mesures pour réduire leur consommation énergétique selon 3 "profils consommateurs" : Anne, qui rêve d’un monde plus écologique, Hans, qui veut réduire sa facture d’énergie, et Sem, qui est fan de nouvelles technologies.

Le projet ACE-Retrofitting
43% de la population européenne vit dans des copropriétés qui présentent pour la plupart une mauvaise performance énergétique. Comment les villes peuvent-elles accélérer la rénovation énergétique de ces bâtiments ?
Le réseau Energy Cities, guidé par une vision stratégique de la transition énergétique, ainsi que six collectivités locales de 5 pays différents de l’Europe du Nord Ouest, va introduire et promouvoir un nouveau système de gouvernance pour surmonter les barrières légales, humaines et financières à la rénovation des copropriétés.
- www.nweurope.eu/ace-retrofitting
- Inscrivez-vous à la liste de discussion ACE-Retrofitting pour recevoir des infos mensuelles sur le projet ! laura.guerin@energy-cities.eu
  RSS Fil RSS
Members
Carte des membres
BIENVENUE AUX NOUVEAUX MEMBRES :
Union of Communities of Armenia (AM) Armenia | Agencia de Energia & Ambiente da Arrabida - Energy agency Portugal | Mariupol Ukraine | Cities Northern Netherlands (NL) Belgium | Lisboa E-Nova - Lisbon Energy and Environment Agency Portugal
Opinions
Opinions
Evénements à venir
Covenant of Mayors webinar : Financing the energy renovation of housing - How to get banks on board ?
Lundi 19 février 11:00-12:30

Covenant of Mayors Investment Forum - Energy Efficiency Finance Market Place
Mercredi 21 février

EU Covenant of Mayors Ceremony
Jeudi 22 février

Webinar - Home renovation in Europe : The User Perspective
Mardi 27 février 11:00-12:30

Covenant of Mayors workshop at the Urban Future Global Conference - Unlocking the energy and climate transition in cities : What role for leadership ?
Mercredi 28 février 11:00-12:30

Tous les événements à venir >>
Line
Retrouvez Energy Cities sur
Line
separator
Vous êtes ici : Energy Cities, Local authorities in energy transition. > Newsletters > Newsletter - Energy Cities - fr > 256 - Décembre 2017

A propos
En bref
Gouvernance
Les membres
L'équipe
Offre d'emploi
Stages
Contact
Positions
Adherer
Comment adhérer ?
Nous avons adhéré
Actions
Initiatives & Campagnes
Projets
Ateliers
Webinaires
Conférence Annuelle
Voyages d'étude
Ressources
Transition énergétique
Actions des villes
Publications
EC INFO magazine
Newsletter Energy Cities
Actu "Territoires en Transition"
BLOG
Medias
Communiqués
Articles
Outils de communication

 
Adresses Energy Cities - Besançon Energy Cities - Bruxelles